Skip to main content
  • 7,49 %
    Participation en capital 30/09/2018
  • 2.811 EUR M
    Valeur de la participation 30/09/2018
  • 11,82 %
    Participation en droits de vote 30/09/2018
  • 2
    Nombre de représentants dans les organes statutaires 30/09/2018
Année de l'investissement 2006 Historique de l'investissement

Depuis sa création en 1975, une importante croissance interne et de nombreuses acquisitions, notamment celles de Seagram en 2001, d’Allied Domecq en 2005 et de Vin&Spirit en 2008, ont permis à Pernod Ricard de constituer le portefeuille le plus premium de l’industrie et de devenir le numéro deux mondial du marché des Vins & Spiritueux. Ce portefeuille comprend notamment 13 marques stratégiques internationales, 15 marques stratégiques locales et 4 marques de vin premium que le groupe produit et distribue au sein de son propre réseau de distribution mondial.

 

Performance en 2017

Pernod Ricard a réalisé une solide performance en 2016/17 avec une activité bien orientée pour atteindre les objectifs à moyen terme. La croissance interne du chiffre d’affaires s’est accélérée pour atteindre 3,6 %, se rapprochant de l’objectif à moyen terme de + 4 % à + 5 %. Le résultat opérationnel courant (ROC) a enregistré une croissance de 3,3 % sur base comparable, dans le haut de la fourchette de + 2 % à + 4 % des objectifs annuels communiqués au marché, malgré les changements réglementaires inattendus en Inde. La marge opérationnelle faciale a augmenté de 35 points de base grâce aux effets de change. La croissance faciale du résultat net (part du groupe) s’est élevée à 13 % sur l’exercice. Les indicateurs de génération de flux de trésorerie et de désendettement ont enregistré une amélioration marquée. Le free cash flow a augmenté de 22 %, et de 61 % sur deux ans au plus haut historique, grâce notamment aux initiatives d’efficacité opérationnelle.

Pernod Ricard a connu par ailleurs un fort désendettement : le ratio dette financière nette/ EBITDA recule de 0,4x par rapport à l’exercice 2015/16, à 3,0x, et la dette nette est en baisse de EUR 0,9 milliard à EUR 7,9 milliards.

Sur l’exercice 2016/17, on note également :

  • Une augmentation de 8 % du ROC dans la Région Amérique, de 1 % en Asie/Reste du Monde et de 1 % en Europe ;
  • Une marge brute en augmentation (+ 4 %) : le mix redevient positif (notamment grâce à Jameson et Martell), l’effet prix reste limité et les coûts sont très bien maîtrisés grâce aux initiatives d’efficacité opérationnelle ;
  • un dividende par action de EUR 2,02, en hausse de 7 % par rapport à l’année dernière. Cela représente un taux de distribution de 36 %, en ligne avec la politique de distribution en numéraire d’environ un tiers du résultat net courant part du groupe.

Thèse d’investissement

Le marché des spiritueux est porté par des tendances favorables à long terme, notamment :

  • Population urbaine en expansion
  • Gains de parts de marché par rapport à la bière et au vin
  • Phénomène de montée en gamme

Pernod Ricard bénéficie d’un profil de croissance et de profitabilité solide :

  • Numéro deux mondial avec un portefeuille de marques parmi les plus complets de l’industrie
  • Montée en gamme systématique grâce à ses produits de qualité supérieure et innovants
  • Nombreuses marques à fort potentiel
  • Positions de leader dans des catégories telles que le whisky, le rhum et le cognac

Gouvernance

Comité Stratégique (1/6*) Conseil d'Administration (2/14*) Comité d'Audit (1/3*) Comité des Rémunérations (1/4*)
Membre Membre Membre
Membre Membre
* Nombre de représentants de GBL dans les organes statutaires par rapport au nombre total de membres. Les informations de Gouvernance sont arrêtées en date du 31/12/2017, sauf en cas de communication publique plus récente.