Skip to main content
  • 0,61 %
    Participation en capital 30/09/2018
  • 905 EUR M
    Valeur de la participation 30/09/2018
  • 1,15 %
    Participation en droits de vote 30/09/2018
  • 1
    Nombre de représentants dans les organes statutaires 30/09/2018
Année de l'investissement 1989 Historique de l'investissement

Total est l’un des premiers groupes pétroliers et gaziers mondiaux. La société est présente dans plus de 130 pays, couvre tous les secteurs de l’industrie de l’Amont et de l’Aval. Total est aussi un acteur majeur de la chimie et participe au développement des énergies renouvelables.

Performance en 2017

Les cours du pétrole se sont établis à USD 54/b en moyenne en 2017 contre USD 44/b en 2016, tout en restant volatiles. Le groupe a démontré sa capacité à capter la hausse des prix et enregistre un résultat net ajusté de USD 10,6 milliards en hausse de 28 % (contre 24 % d’augmentation du prix du pétrole) affichant ainsi une rentabilité des capitaux propres supérieure à 10 %, la meilleure parmi les majors. En particulier, l’Amont a vu son résultat augmenter sur un an de plus de 80 % et sa marge brute d’autofinancement de près de 40 %.

La discipline sur les dépenses a été maintenue avec succès. Les investissements ont été de USD 14,4 milliards (hors acquisitions) en ligne avec la guidance de USD 13 à 15 milliards et les économies de coûts ont atteint USD 3,7 milliards en 2017 au-dessus de l’objectif de USD 3,5 milliards. Les coûts de production ont ainsi baissé à USD 5,4/bep en 2017, contre USD 9,9/bep en 2014.

Ces bons résultats ont été portés par la croissance de la production (5 % en 2017) avec notamment le démarrage du projet géant Moho-Nord en République du Congo, la montée en puissance de la production de Kashagan au Kazakhstan et l’entrée sur Al-Shaheen au Qatar. L’Aval a confirmé cette année encore sa capacité à générer environ USD 7 milliards de marge brute d’autofinancement et a enregistré une rentabilité sur capitaux supérieure à 30 %.

Dans l’Exploration-Production, le groupe prépare sa croissance future avec l’acquisition annoncée de Maersk Oil. Il participe à la découverte majeure de Ballymore dans le Golfe du Mexique aux Etats Unis. Dans le cadre du renforcement de sa stratégie gaz intégré, il a annoncé l’acquisition du business GNL d’ENGIE et pourra ainsi tirer pleinement parti d’un marché GNL en forte croissance.

La stratégie mise en place depuis 2015 a permis au groupe en 2017 de baisser son point mort organique avant dividende à USD 27/b et de générer USD 22 milliards de marge brute d’autofinancement hors frais financiers. Le groupe a continué ainsi à renforcer son bilan cette année avec un ratio d’endettement de 14 %, en forte baisse par rapport à 2016.

Dans ce contexte, le Conseil d’Administration a décidé de retirer la décote sur le dividende en action et de proposer une nouvelle politique attractive de retour aux actionnaires pour les trois prochaines années.

Thèse d’investissement

Total a surperformé ses comparables et démontré sa résilience dans un environnement difficile

  • Modèle intégré, de l’exploration au client final
  • Excellence opérationnelle dans toutes les activités
  • Discipline sur les coûts et les investissements
  • Activité pétrolière avec niveau bas de point mort
  • Développement des activités gazières
  • Ambition de devenir la major de l’énergie responsable pour répondre aux défis énergétiques

Gouvernance

Comité des Rémunérations (1/5*) Conseil d'Administration (1/12*) Comité d'Audit (1/4*)
Membre Membre
* Nombre de représentants de GBL dans les organes statutaires par rapport au nombre total de membres. Les informations de Gouvernance sont arrêtées en date du 31/12/2017, sauf en cas de communication publique plus récente.